L’aide à la mobilité pour les demandeurs d’emploi

aide à la mobilité professionnelle

La France compte environ 3,5 millions de chômeurs en ce début d’année 2017. Face à ce nombre préoccupant se dresse l’angoissant parcours de la recherche d’emploi. Chacun(e) le sait, aujourd’hui, il faut être mobile si on veut mettre toutes les chances de son côté pour trouver un job rapidement. Cependant, se déplacer en voiture ou en train, çà coûte cher, sans oublier les frais d’hébergement et de restauration quand l’entretien d’embauche a lieu à 500 km de votre domicile ! Voici un article sur l’aide à la mobilité pour vous permettre de connaître et de comprendre cette aide financière mise en place par Pôle emploi ainsi que les démarches à effectuer pour l’obtenir.

L’aide à la mobilité, c’est quoi ?

Cette aide est une prise en charge des frais de transport, d’hébergement et de restauration pour la recherche / la reprise d’emploi ou la formation sous certaines conditions. L’aide peut prendre la forme soit d’un bon de transport et dans ce cas le demandeur d’emploi bénéficie d’une prise en charge de son billet de train (Attention, le TGV n’est pas inclus dans le dispositif d’aide à la mobilité) ou soit d’une indemnité de déplacement en fonction du nombre de kilomètres parcourus aller/retour :

  • Indemnités kilométriques : 0,20€ par kilomètre
  • Indemnité hébergement : 30€ par nuitée
  • Indemnité repas : 6€ par repas

Dans le cadre d’une reprise d’emploi, l’aide à la mobilité (aide à la reprise d’emploi) est versée au demandeur d’emploi pendant un mois sur présentation de la première fiche de paie (Attention, en cas de reprise d’emploi en cours de mois, Pôle emploi vous demandera également la seconde fiche pour le versement de l’aide). La prise en charge des frais d’hébergement se fera uniquement sur présentation d’un justificatif (hôtel, location…).

Dans le cadre d’une formation, celle-ci doit être financée ou cofinancée par Pôle emploi ou financée par un OPCA dans certaines conditions.

Pour bénéficier de l’aide à la mobilité, l’entretien d’embauche doit avoir lieu à 60 km aller/retour minimum du lieu de résidence ou à 2 heures de trajet aller/retour. Le contrat de travail visé doit être un CDI ou un CDD de 3 mois consécutifs minimum. Les contrats à temps partiel sont éligibles.

Le plafond de l’aide à la mobilité est de 5000€ par an, non imposable sur le revenu. Sachez qu’il est tout à fait possible de bénéficier de l’aide à la mobilité tout en faisant du covoiturage. Il n’existe plus d’aide au déménagement de Pôle emploi. Cette aide peut également être attribuée à titre exceptionnelle, sous réserve d’acceptation du directeur d’agence (très peu de chance de l’obtenir néanmoins…)

Qui peut bénéficier de l’aide à la mobilité ?

Cette aide est réservée aux demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, bénéficiaires de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ou non, du revenu de solidarité active (RSA) ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS). Pour les demandeurs d’emploi indemnisés au titre d’une allocation chômage, celle-ci doit être inférieure ou égale au montant de l’ARE minimum soit 28,67€ par jour.

Quelles sont les démarches à effectuer ?

> La convocation pour l’entretien d’embauche

Tout d’abord, vous devez obtenir une convocation du recruteur pour votre entretien d’embauche, par courrier ou par mail. Cette convocation doit contenir plusieurs éléments essentiels pour le traitement de votre demande par Pôle emploi :

  • La date et le lieu de l’entretien
  • L’intitulé du poste visé
  • La durée du contrat de travail
  • Les coordonnées du recruteur

Vous pouvez télécharger un exemple de convocation à un entretien d’embauche

 

Ensuite, vous devez transmettre cette convocation à Pôle emploi avant l’entretien d’embauche ou au plus tard 7 jours après l’entretien. Attention, pour la demande d’une prise en charge sous forme de bon de transport pour la SNCF, la demande doit être formulée obligatoirement avant l’entretien.

> A savoir : Vous pouvez transmettre cette convocation de manière dématérialisée en vous rendant sur votre espace personnel via le site Pôle emploi.fr. Attention, dans ce cas, votre demande pourra mettre plusieurs jours avant d’être traitée. Consultez cet article pour en savoir plus.

> Le bon d’aide à la mobilité

Une fois votre convocation validée, un conseiller Pôle emploi vous remettra un bon d’aide à la mobilité à transmettre au recruteur à l’issue de l’entretien d’embauche. C’est un document unique, contenant la référence de l’aide (numéro en haut à gauche), les coordonnées du bénéficiaire de l’aide (vous), la date et le lieu de l’entretien ainsi que la signature et le cachet de l’entreprise (le recruteur). Ce formulaire d’aide à la mobilité doit être retourné à Pôle emploi dans les 15 jours qui suivent l’entretien de recrutement.

Vous pouvez télécharger un exemple télécharger un exemple de bon d’aide à la mobilité

> La prise en charge des frais de déplacement

La prise en charge financière de vos déplacements varie en fonction de la nature et du montant des frais engagés. Voici un exemple et ses variantes pour mieux comprendre le fonctionnement de l’aide à la mobilité pour un entretien d’embauche.

L’entretien d’embauche se déroule à 346 km aller/retour de mon domicile (calcul de l’itinéraire le plus court obligatoire avec ViaMichelin)

Je vérifie l’éligibilité de mon cas pour prétendre à l’aide à la mobilité : l’entretien a lieu à plus de 60 km aller/retour de mon domicile, je suis inscrit à Pôle emploi comme demandeur d’emploi et je ne suis pas indemnisé au titre de l’allocation chômage donc les conditions d’éligibilité sont bien réunies.

Calcul de l’aide à la mobilité

  • Montant forfaitaire des indemnités kilométriques : 0,20€ du km >> je parcours en tout 346 km x 0,20€ = 69,20€
  • Montant forfaitaire de l’indemnité d’hébergement par nuitée (sur présentation de justificatif) : 30€ >> je fais l’aller/retour dans la journée donc pas d’hébergement = 0€
  • Montant forfaitaire de l’indemnité repas : 6 € >> je prends 1 repas = 6€
  • Montant total estimé de l’aide à la mobilité : 75,20€

Versement de l’aide à la mobilité

versement en espèceDans cet exemple, le montant des indemnités kilométriques est inférieur à 150€. Le règlement se fera donc auprès du Centre Des Finances Publiques et en espèces pour un montant de 69,20€, contre la remise d’une attestation complétée par un conseiller Pôle emploi. Attention, la validité de ce document est de 7 jours pour percevoir l’aide. L’indemnité repas se fera quant à elle par virement bancaire. Il en aurait été de même pour l’indemnité d’hébergement et également dans le cas d’un montant supérieur à 150€ pour les indemnités kilométriques.

C’est avec plaisir que je répondrai à vos questions ou vos suggestions. Pour cela, merci de laisser votre commentaire ou compléter le formulaire de contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *